lundi 22 août 2016

Sauvons le Moulin du Ruisseau!

Cher Père Gontran,
Pourriez-vous diffuser cet appel à dons auprès de vos proches et amis ? Nous lançons cet appel urgent pour sauver le centre associatif du Moulin du Ruisseau près de Saint-Pétersbourg . Merci de votre aide,
Amicalement
Alexandre Eltchaninoff

Appel URGENT de l’ACER-RUSSIE


Le Centre du Moulin du Ruisseau, à quelques kilomètres de Saint-Pétersbourg est un lieu unique. L’association « Le Retour », propriétaire des lieux, y a créé un espace de vie, de rencontre destiné à ceux qui ont sombré dans la drogue, le désespoir ou le renoncement. Le Centre accueille dans cet oasis de calme et de nature encore sauvage des jeunes blessés par la vie, des pèlerins de passage dans la Venise du Nord et n’ayant pas les moyens de loger dans la ville, des enfants et adolescents privés de vacances...

Dimitri Ostrovski, président de l’association « Le Retour », est un partenaire de l’ACER-RUSSIE depuis les débuts de la pérestroïka. Son association est connue de tous dans la ville, le Moulin du Ruisseau, composé de deux bâtiments et d’une église, est un refuge et une possibilité d’hébergement provisoire pour de nombreuses associations d’aide sociale. Le Centre est un lieu de vacances pour des enfants de familles défavorisées, pour les associations d’aide à l’enfance qui les suivent.

Aujourd’hui le Centre est en danger ! Mobilisons nos énergies pour le sauver!
La maison centrale risque de se détériorer car quarante fenêtres en bois doivent être changées avant cet hiver ! Les pluies d’automne risquent d’endommager les murs et en désespoir de cause, après avoir frappé à toutes les portes, Dimitri Ostrovski s’adresse à nous pour l’aider financièrement !



Merci de les soutenir Chaque don compte!  Un reçu fiscal sera envoyé à chaque donateur

 Envoyez un chèque à -ACER-RUSSIE, 91, rue Olivier de Serres 75015 Paris- à l'ordre d'ACER-RUSSIE en indiquant au dos " Moulin du Ruisseau "

Par virement - La Banque Postale, ACER  ACER-RUSSIE, IBAN FR 45 2004 1000 0115 37 359Y020 97  BIC: PSSTFRPPPAR 

Téléphonez moi pour plus de renseignements au 00 33 (0)1 42 50 53 46
Un très grand merci à tous !

Amicalement
Alexandre Eltchaninoff

Дорогие друзья,
С 1988 в Санкт-Петербурге общественный фонд “Возвращение” помогает наркозавиимым возвращаться к нормальной жизни. Фонд работает успешно благодаря сотрудничеству между профессиональными медиками и священниками. За городом создан реабилитационный центр “Мельничный ручей”. Центр играет важную роль в жизни многих, многих людей. О центре смотрите, например:
К нам обратился директор фонда Дмитрий Островский с просьбой о помощи. До зимы в доме требуется замена 40 оконных рам, иначе жить в доме зимой будет невозможно.
Любая помощь полезна. Фонду можно помочь через организацию ACER-Russie в Париже, которая поддерживает церковные благотворительные проекты в России.
реквизиты:
ACER ACER-RUSSIE, IBAN FR 45 2004 1000 0115 37 359Y020 97
BIC: PSSTFRPPPAR
Указать "Moulin du Ruisseau “




vendredi 19 août 2016



Grâce à votre générosité, nous continuons l'aménagement des abords de notre chapelle.





jeudi 28 juillet 2016

Communiqué


Attentat de Saint Etienne du Rouvray - Rouen


Paris, le 26 juillet 2016 - Une nouvelle fois, un acte de barbarie ensanglante le sol national de notre pays. A travers l’Eglise catholique de France, qui a perdu aujourd’hui un de ses prêtres dans des conditions atroces, c’est l’ensemble de la communauté nationale et ses différentes composantes et chacun de nous, qui sont visés. 

Les évêques membres de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France expriment toute leur solidarité fraternelle à l’Eglise catholique de France, à son épiscopat, ses prêtres, diacres et fidèles, et les assurent de la prière de leurs frères orthodoxes. Au-delà des sentiments de solidarité et de compassion avec la famille de la victime et les blessés, la seule réponse à la barbarie qui sonne à nos portes, à l'extrémisme et au fanatisme, reste et demeure la cohésion nationale, seule rempart à l’encontre de ces tentatives de déstabilisation psychologique et politique de notre pays, marqué par les valeurs de liberté et de respect de la diversité.

--- Contact Presse AEOF ---
Carol Saba – Responsable de la Communication
Tel : + 33 (0) 6 20 18 46 77 --- Email : contact@aeof.fr
source site web aeof.fr
p. Jacques.

Que dire de plus, si ce n'est  que d'entrer dans le silence, 
par la prière et le retranchement au monde!
Mémoire éternelle!

vendredi 1 juillet 2016

Calendrier Liturgique du mois de Juillet et Août 2016.
Chapelle St Jean de Grasse
2 ch.de St jean. 06130 Grasse


Samedi 27 Août : Grandes Vêpres à 18h. 
Dimanche 28 Août : 10ème dimanche après la Pentecôte, (Guérison d'un lunatique). Laudes et Divine Liturgie à partir de 9h45, mariage puis agapes. 

Lundi 29 Août : Jeûne, Décollation de Saint Jean le Baptiste. Acathiste et office d'intercession, à 19h.

Jeudi 1 Septembre : Début de l'Indiction, (nouvelle année ecclésiastique). Liturgie Vespérale à 20h.


+++

dimanche 26 juin 2016


Suite de l'histoire!

Avant, mais c'était avant, deux tombes de chrétiens russes orthodoxes,
dans le " Carré Russe" du Cimetière Sainte Brigitte
 de GRASSE






Après, avec un peu d'argent, quelques relations, une tombe hétéro...doxe!



Suite...



Je ne puis que penser à la parabole du Mauvais riche et de Lazare. Peut être que cette personne veut se racheter une conduite au près de ces pauvres Lazare d'orthodoxes!

Père Nicolas SMIRNOF, qu'on t'il fait de ton de ton sacrifice et de ton héritage!

dimanche 19 juin 2016

  
Lettre pastorale du Synode Métropolitain
de la Métropole Orthodoxe Roumaine de l’Europe Occidentale et Méridionale
en la radieuse Fête de la Descente du Saint Esprit

Au très vénérable et très révérend Clergé,
À l’ordre monacal et au peuple orthodoxe de l’étendue de la Métropole Orthodoxe Roumaine de l’Europe Occidentale et Méridionale,
la grâce, la miséricorde et la paix du Dieu très Miséricordieux,
et nos paternelles bénédictions.

La descente du Saint Esprit – l’accomplissement de l’œuvre salvatrice de Dieu

Très vénérables et très révérends Pères,
Très vénérables Mères,
Bien aimés frères et sœurs en Christ,

On a beaucoup dit et écrit à propos des significations de la descente du Saint Esprit et de ses effets salvateurs sur les croyants. Dans les lignes qui suivent nous vous proposons de nous arrêter ensemble sur l’actualité de la descente du Saint Esprit sur chacun de nous qui, par le Baptême, avons revêtu le Christ et, par la Chrismation, nous avons été faits co-participants de la promesse faite par le Seigneur à ses disciples, avant l’ascension : Et voici, j'enverrai sur vous ce que mon Père a promis ; mais vous, restez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la puissance d'en haut.(cf. Lc. 24, 49).

Cette puissance d’en haut n’est autre chose que la Grâce du Saint Esprit dont nous avons reçu le sceau au Baptême et qui rend possible en nous la croissance de l’homme nouveau (cf. Eph. 4, 24) jusqu’à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite du Christ (cf. Eph. 4, 13). Car, nous dit le Saint Apôtre Paul, Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. (cf. 2 Cor. 5, 17). Ce renouvellement qui nous vient par le Christ Seigneur, Celui qui est ressuscité des morts, travaille en nouspar le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint Esprit (cf. Tite 3, 5). La puissance d’en haut signifie aussi la Grâce que revêtent les serviteurs des sanctuaires, évêques, prêtres et diacres et tous ceux qui font leur service en ayant été ordonnés. La même puissance d’en haut est revêtue par tous ceux qui reçoivent la tonsure dans la vie angélique – moines et moniales – et qui revêtent toutes les armes nécessaires pour porter la guerre invisible contre leurs propres passions.

Beaucoup d’entre nous, cependant, ont l’impression que le renouvellement qui s’est fait dans le Baptême et la Chrismation, par l’ordination ou la tonsure dans le monachisme, travaille, en quelque sorte, de soi-même... Tel celui qui a semé son jardin, et qui, sans l’arroser ou le sarcler ou le bêcher, attend qu’il lui donne des fruits... Mais la réalité est que lanouvelle créature a besoin de la nouvelle nourriture. Car, dit le Seigneur, ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. (cf. Jn. 3, 6). Par conséquent, il est naturel que nous, qui sommes nés à nouveau, de l’eau et de l’Esprit (cf. Jn. 3, 5), nous nous nourrissions de l’Esprit de Dieu et de tout ce qui est spirituel, conformes à notre nouvelle identité de fils de Dieu, selon la Grâce. Cela signifie que, comme les nouveau-nés ont besoin de vitamines pour grandir et se développer normalement, ainsi ceux qui sont nés à nouveau, de l’eau et de l’Esprit, ont besoin de la nourriture spirituelle, pour croître et se fortifier dans l’Esprit, et être remplis de sagesse (cf. Lc. 1, 80 ; 2, 40). C’est pourquoi, nous chantons aux fêtes : Par le Saint Esprit, toute âme vit et dans la pureté elle s’élève...

Le soin pour la nourriture spirituelle du peuple est à la charge, avant tout, des pasteurs de l’Église, les évêques, et leurs envoyés au milieu du peuple, les prêtres, comme ceux qui sont censés paître les agneaux et les brebis du Seigneur (cf. Jn. 21, 15-17), pour lesquels le Christ Dieu, le Grand Hiérarque, leur demandera des comptes, car Il dit, par la bouche du prophète Ezéchiel : Voici, j'en veux aux pasteurs ! Je reprendrai mes brebis d'entre leurs mains, je ne les laisserai plus paître mes brebis (…) Voici, j'aurai soin moi-même de mes brebis, et j'en ferai la revue. (...) C'est moi qui ferai paître mes brebis, c'est moi qui les ferai reposer, dit le Seigneur, l'Éternel. (cf. Ez. 34, 10 ; 11 ; 15). Grande est la responsabilité des pasteurs de l’Église que le Saint Esprit a établis évêques, pour paître l'Église du Seigneur, qu'il s'est acquise par son propre sang ! (cf. Actes 20, 28) Ainsi, le Saint Apôtre Pierre exhorte les pasteurs, en disant :Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu ; non pour un gain sordide, mais avec dévouement (1 Pierre 5, 2).

Prendre soin du peuple de Dieu suppose de lui procurer la nourriture salvatrice propre aux fils de Dieu. La première nourriture dont se nourrissent les fils de Dieu, c’est sa Parole. Car le Seigneur Lui-même nous dit que l'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. (Mt. 4, 4). Ceci présuppose autant la lecture de la Parole de Dieu, que son explication, inspirée par le même Saint Esprit Qui l’a insufflée aux prophètes et aux apôtres. Mais cela veut dire qu’il convient aux pasteurs eux-mêmes de travailler à la prédication et à l’enseignement, pour être jugés dignes d’un double honneur (1 Tim. 5, 17). Car celui qui observera et enseignera à observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux (Mt. 5, 19).

Par rapport à cela, se situe aussi le devoir des pasteurs d’âmes d’accomplir le commandement de Dieu donné avant son Ascension aux cieux, d’apprendre aux baptisés à observer tout ce qu’Il a prescrit aux Apôtres et, par eux, à leurs successeurs, les évêques et les prêtres (cf. Mt. 28, 20). C’est pourquoi, la catéchèse joue un rôle fondamental dans l’enseignement, l’appropriation, le vécu et la transmission de la foi, à chaque génération de chrétiens. Mais ce processus d’enseignement, d’appropriation et de transmission de la foi ne peut s’accomplir comme il convient sans l’apport essentiel des parents et des parrains orthodoxes, qui eux-mêmes vivent la foi. C’est de leur implication dans la catéchèse avant et après le Baptême, voire même dans la catéchèse avant et après le Mariage, que dépend l’avenir de la famille chrétienne et des générations qui viennent après nous.

Un autre rôle important des pasteurs d’âmes est de prendre soin que les fils de Dieu, avec l'aide de la Grâce, reçoivent continuellement la vraie nourriture et la vraie boisson (cf. Jn. 6, 55), à savoir le Pain céleste (cf. Jn. 6, 33 ; 41 ; 58), la vraie nourriture pour le monde, le Saint Corps et le Précieux Sang de notre Seigneur et Dieu et Sauveur Jésus Christ Qui S’est donné pour la vie du monde (cf. Jn. 6, 51). Cette œuvre merveilleuse du Sacerdoce, par lequel on présente les honorables Dons de pain et de vin  afin qu’ils soient transformés en Corps et Sang du Seigneur, s’accomplit dans la puissance de l’Esprit Saint, par son invocation (épiclèse) sur nous et sur les Dons présentés ici. Ainsi, tous ceux qui ont reçu le Baptême au nom de la Sainte Trinité et ont reçu le Sceau du Don du Saint Esprit, deviennent coparticipants, lorsqu'ils participent à la Divine Liturgie, au renouvellement de la Grâce de l’Esprit Saint dans leurs cœurs, afin de pouvoir recevoir, avec un cœur et une conscience purs, à chaque fois qu’ils participent à la Divine Liturgie, les vivres célestes nécessaires pour traverser la voie de la vie, vers l’éternité. C’est pourquoi, les pasteurs d’âmes ont le devoir de prendre soin que les fils de l’Eglise progressent dans la connaissance de l’importance de la communion au Saint Corps et au Précieux Sang de notre Seigneur Jésus-Christ pour acquérir le salut. Ainsi, ils doivent faire croître le désir des fidèles de communier plus souvent et avec de plus en plus d’attention à la préparation pour la Communion, pour qu’ils puissent, au moins une part d’entre eux, communier à la même fréquence à laquelle ils participent à la Divine Liturgie.

Le progrès de nous tous, clergé, moines ou laïcs, dépend donc de la mesure dans laquelle nous sommes persévérants à souscrire à la mort de tous les mauvais héritages et inclinaisons que nous observons en nous (ou que parfois nous révèlent les autres) et nous souhaitons voir s’agrandir dans notre cœur et dans notre esprit, dans la voix et dans les sentiments, le visage du Christ, afin d’arriver à faire tout ce qui est agréable pour Lui.

Bien-aimés frères et sœurs dans le Seigneur,

Selon ce qui est maintenant une bonne tradition d’aide mutuelle, en ce jour de fête et de fondation de l’Eglise, nous organisons une quête pour soutenir tous les projets pastoraux, missionnaires et sociaux de notre Métropole. C’est pourquoi, nous vous exhortons avec tout notre amour, chacun d’entre vous, selon son coeur, à appuyer par votre don le travail missionnaire des paroisses, des monastères et des éparchies de notre Métropole d’Europe Occidentale et Méridionale, pour qu’ainsi, selon ce que dit le Saint Apôtre Paul, "nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque l'affliction " (II Cor. 1, 4).

Que la Grâce du Saint Esprit, Consolateur et guide vers la vérité tout entière (cf. Jn.16,13), envoyée dans le monde par le Fils de Dieu Qui s’est élevé aux cieux dans son corps, descende abondamment sur nous tous, pour le renouvellement de notre vie et pour notre salut !

Vos hiérarques et pères qui vous souhaitent tout le bien pour votre salut,
        
† Métropolité JOSEPH
de la Métropole Orthodoxe Roumaine de l’Europe Occidentale et Méridionale

† Evêque SILOUANE
de l’Evêché Orthodoxe Roumain de l’Italie

Evêque TIMOTHEE
de l’Evêché Orthodoxe Roumain de l’Espagne et du Portugal

† Evêque Vicaire MARC DE NEAMŢ
de l’Archevêché Orthodoxe Roumain de l’Europe Occidentale

† Hiérarque Vicaire IGNACE DE MUREŞ
de l’Evêché Orthodoxe Roumain de l’Espagne et du Portugal

Donnée en notre résidence de Paris, en la Fête de la Descente du Saint Esprit,
le 19 juin, en l’an du salut 2016


vendredi 20 mai 2016


Confession



“La confession. Actes de l’université d’été 2015″
de la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et méridionale
Éditions APOSTOLIA,
PARIS 2016.




Ce volume contient les actes de l’université d’été tenue en 2015 à l’intention du clergé de la Métropole roumaine. Les exposés, faits, à l’exception d’un seul, par des clercs ou des moines et moniales appartenant au patriarcat de Roumanie, comportent quatre études bibliques, canoniques et patristiques, et par ailleurs des réflexions pastorales, le plus souvent propres au contexte spécifique de l’Église roumaine, sur la nature de la confession, son rapport avec la paternité spirituelle, son rapport avec la psychothérapie, son aspect thérapeutique ou son lien avec la communion en relation avec le problème de la fréquence de celle-ci.

Sommaire :
— Introduction, par le métropolite Joseph
— La paternité spirituelle, par l’évêque Silouane
— Expérience du renouveau de la confession dans une paroisse urbaine, par le père Ciprian Negreanu
— Le repentir chez saint Jean Climaque et saint Jean Cassien, par l’archiprêtre Marc-Antoine Costa de Beauregard
— Confession et psychothérapie – la guérison de l’âme et du corps, par la moniale Siluana Vlad
— Comment sensibiliser les jeunes à la confession, par la moniale Sofronia
— La confession en Roumanie – Historique et situation actuelle, par l’archimandrite Nichifor Horia
— Le ministère de la paternité spirituelle selon l’archimandrite Sophrony, par le hiéromoine Melchisedec
— Une perspective canonique sur la confession, par le père Patriciu Vlaic
— Le sacrement de la confession selon la Sainte Ecriture, par le père Vasile Mihoc
— Dimension psychosomatique de la confession, par le père Jean Boboc
— La dimension thérapeutique de la corifession, par le père Philippe Dautais
— Contrition, repentir et confession, selon l’enseignement de saint Jean Chrysostome, par le père Gérard Reynaud
— Conclusion, par le métropolite Joseph
— En guise de postface: Quand l’amour répond à l’amour, par le métropolite Joseph

Source : Prière Orthodoxe