mardi 17 avril 2018


Lu ce matin sur Orthodoxologie.com

Higoumène Tryphon: Vivre sa foi orthodoxe dans une société multiculturelle


L'Orthodoxie, par sa nature même, est une religion exigeante, qui exige de ses fidèles qu'ils adoptent pleinement un style de vie qui s'oppose au monde qui nous entoure. Les nombreuses périodes de jeûne et la pratique qui consiste à se tenir debout pendant nos offices ne sont que deux choses qui distinguent l'Orthodoxie dans notre monde. À une époque où tant de gens embrassent des religions qui exigent peu ou pas de normes de croyance, l'Orthodoxie est une foi qui tient aux dogmes et aux manières de culte ancestraux qui sont pratiquement inchangés depuis deux mille ans.

Nos sociétés multiculturelles ont radicalement changé le visage de nombreux pays à travers le monde occidental, avec l'immigration introduisant de nombreuses religions étrangères dans des sociétés qui étaient auparavant monolithiques dans leur tradition religieuse. Beaucoup de pays d'Europe de l'Ouest et d'Amérique du Nord voient maintenant la propagation de l'Orthodoxie comme jamais auparavant, en même temps que l'introduction de l'Islam. Ceci, ajouté à la diffusion de la laïcité et de l'athéisme, a changé la carte religieuse de nombreux pays.

Ces changements ont rendu la pratique de notre foi plus difficile puisque les sociétés occidentales ne soutiennent plus culturellement la pratique ouverte du christianisme. Nous ne voyons plus l'expression du christianisme dans le domaine public, à l'exception des pays orthodoxes, où ils font partie du tissu social. Beaucoup de gens subissent même des pressions pour que leur foi reste une affaire privée, afin de ne pas offenser les autres en étant "trop religieux". Avec le pluralisme dominant dans le lieu de travail et les cadres sociaux, toute manifestation de notre foi peut être désapprouvée.

Cela peut fonctionner pour certains, mais pour un chrétien orthodoxe sérieux c'est problématique. Comment vivons-nous l'Orthodoxie comme le demande notre foi si nous la vivons dans le vide, la pratiquant uniquement le dimanche? Si nous voulons vraiment "revêtir le Christ" et être transformés par les ressources de guérison disponibles en vivant une foi orthodoxe engagée, nous ne pouvons pas nous permettre de vivre une "Orthodoxie Light".

L'Orthodoxie demande à être vécue, expérimentée, pratiquée! Si nous nous disons orthodoxes en n'assistant que rarement aux offices, en ignorant les règles du jeûne, en cachant notre icône dans une chambre, en ne faisant jamais le signe de la Croix en public, en faisant une bénédiction pour notre repas seulement lorsque nous sommes seuls ou en famille, nous ne sommes pas des chrétiens orthodoxes pratiquants.

Nous devons être audacieux dans notre foi. En tant que moine qui porte mon costume monastique partout, je peux vous dire qu'il a un impact puissant sur les gens. Même en étant assis parmi des amis qui ne sont pas religieux, je bénis toujours ma nourriture. Si je vois passer une voiture de police, un camion de pompiers ou une voiture de secours au centre-ville de Seattle, je lève la main pour bénir, car je veux que mon Dieu les protège, et je veux que quelqu'un les aide. Je porte une croix autour de mon cou non seulement parce que je suis prêtre, mais parce que je suis croyant.

Je n'ai pas peur de montrer en public ma foi en Jésus-Christ, car ma foi l'exige de moi. Le Christ a dit à ses disciples que s'ils Le reniaient devant les hommes, Il les renierait aussi devant Son Père céleste. Le christianisme orthodoxe a besoin d'être vécu publiquement. Notre salut même l'exige!

Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après PRAVMIR

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.